Mazette aime bien (gagner) jouer – Mazette est (trop) très sensible

A partir de 4 ans • Vous connaissez les palindromes? Ces mots qui se lisent dans les deux sens, comme « kayak » ou « radar ». Eh bien ici, avec Mazette, les histoires entières sont sur le même principe. Enfin… Presque. On les lit certes dans les deux sens, mais c’est plutôt pour y découvrir un second sens, une seconde lecture, une alternative à la première version qui se révèle chaque fois être une interprétation un peu trop simpliste. Les morceaux de phrases découverts à chaque page s’organisent parfaitement dans le sens inverse pour former d’autres phrases. L’effet de surprise est garanti.
Dans « Mazette aime bien (gagner) jouer », on réalise, au moment de la seconde lecture à l’envers, que tout ce qui compte vraiment, ce n’est pas de gagner, mais de jouer et passer un bon moment avec les gens qu’on aime. Dans « Mazette est (trop) très sensible », on redonne le droit aux enfants d’exprimer leurs émotions et de se sentir tristes, et on balaie cette stupide injonction de paraître fort en ravalant ses sentiments. Deux lectures, deux visions sur un même thème.

Le petit personnage de Mazette, dessiné par Frédéric Pillot dont on avait déjà parlé ici avec Edmond à la plage, est vraiment très attachant, mais on craque tout particulièrement pour son adorable petit mouton de compagnie.
Des histoires simples et amusantes pour se ré-approprier ses sentiments et apprendre aussi à accepter ceux des autres. Elles offrent de voir la vie autrement.
 

Qui a testé?

La copine A. à 6 ans. Elle a été très surprise de pouvoir relire l’histoire à l’envers et a adoré le concept. Surtout qu’elle est mauvaise joueuse, donc le message était particulièrement utile!

Les images

La fiche

Autrice: Agnès Ledig

Illustrateur: Frédéric Pillot

Editeur: Père Castor

Prix: 9,50 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 90%
Pédagogie 95%
Ludique 100%