Maman (Noël) Ours

A partir de 3 ans • Michel est décidément un ours très grincheux. Il n’aime pas le mois de décembre et encore moins Noël, au grand dam de son improbable petite famille (voir les épisodes précédents de la série). Bien décidés à fêter cette journée en grande pompe, ses amis le sortent du lit. Mais alors que Michel s’aventure dehors pour déneiger, habillé de son pyjama rouge et de son bonnet rouge à pompon blanc, il est ENCORE victime d’une erreur d’identité…
Tous les jeunes animaux de la forêt rappliquent pour rencontrer celui qu’ils prennent tous pour… le Père Noël! Bien sûr, Michel a du mal à accepter d’être à l’origine de cet étalage de joie, mais il va parfaitement remplir son rôle.

Schtroumpf grognon

On retrouve Michel, l’ours bleu mal luné, avec le plus grand plaisir. Sa tête impayable et les amusantes frimousses des petits animaux s’accordent parfaitement avec les textes et dialogues pleins d’humour. Une grande partie des blagues de cet album se basent sur le comique de répétition. Déjà parce que ça n’est pas la première fois que Michel est victime d’une erreur d’identité, mais surtout par la liste interminable des choses que Michel déteste, ne supporte pas, n’aime pas: la neige, Noël, l’allégresse, la joie etc… Bref, Michel est une sorte de Schtroumpf grognon, ou de Nain Grincheux (selon les références) et on a toujours un peu envie de se moquer de ceux qui râlent à tout-va. Surtout quand le sort s’acharne sur eux.
Une des parties les plus drôles est celle où chaque animal de la forêt vient s’asseoir sur les genoux d’un Michel stoïque, pour lui énumérer ses envies de cadeaux… Y compris le gros bébé caribou!
Cette nouvelle histoire rocambolesque de Michel, l’ours qu’on prend toujours pour la mauvaise personne (dans le Tome 1, des oisillons le prenaient pour leur maman), est décidément très drôle. Le personnage principal n’a pourtant rien pour être sympathique au départ, mais finit par être vraiment attachant, malgré sa mauvaise humeur. Surtout à cause de sa mauvaise humeur, d’ailleurs! On lui devine rapidement un bon fond.
Entre les petits textes narratifs, les grosses bulles de dialogue, les différents formats d’illustration (tantôt pleine page, tantôt petites scènes), les pages sont très rythmées. Les illustrations sont bien moins pastel que dans les livres pour les plus jeunes et c’est tant mieux: ça permet de découvrir un style un peu plus dynamique. Bref, c’est un album de Noël vraiment marrant, qui dépoussière le style avec brio.

Qui a testé?

La cousine I. à 4 ans. Elle a trouvé les illustrations très drôles.

Les images

La fiche

Auteur/Illustrateur: Ryan T Higgins

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Prix: 12 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%