Pour être un bon gros méchant loup

A partir de 6 ans • Comment être un bon gros méchant loup en une dizaine de leçons? Oui, 10 leçons! Il faut au moins ça! C’est que c’est du boulot d’être aussi terrifiant et menaçant. Il faut se brosser le poil avec un hérisson bien piquant, ensuite on peut s’entraîner à souffler, cracher ou péter sur la maison du petit cochon, parfaire ses horribles grimaces avec des noms comme « épouvantrouille », se mettre en condition physique à toutes épreuves. Bien entendu, inutile d’être poli et encore moins gentil. Les maths servent à compter les moutons dévorés et la conjugaison à décliner les verbes qui croquent! Mais si, malgré cet entraînement intensif, les petits louveteaux eux aussi avaient peur le soir, dans le noir? Et s’ils étaient des « enfants » comme les autres?
Dans ce tout petit format, on revisite en pagaille et dans la bonne humeur le mythe du méchant loup. Toutes les références des contes classiques pour enfants qui les mettent en scène y sont! Le petit loup en formation est décrit comme un guerrier sans craintes et sans pitié, jusqu’à ce qu’il soit représenté comme un tout petit loup tout seul dans son lit. A ce moment, le jeune lecteur peut s’identifier.

Les illustrations toutes simples, en trichromie (rose bleu électrique et noir), ponctuent toutes les pages. Les textes sont courts et vraiment rigolos. Les lecteurs débutants sont encouragés par ce rythme texte/image très allégé et motivés par l’humour de l’autrice.

Qui a testé?

Krakotte à 7 ans. Elle a bien rigolé et a lu le petit livre d’une seule traite, motivée par les blagues de l’autrice.

Les images

La fiche

Autrice: France Quatromme

Illustratrice: Margaux Grappe

Editeur: Voce Verso

Prix: 7,50 euros

Points forts

Graphisme 85%
Histoire 100%
Pédagogie 90%
Ludique 100%