Wicca: le manoir des Sorcelage

A partir de 12 ans • Perdu au fin fond de la campagne du Berry, un manoir farceur abrite une famille peu ordinaire. La famille Sorcelage. Personne ne doit connaître leur secret: ce sont des sorciers wiccans. Ils respectent les forces de la nature et sont dotés de pouvoirs magiques qu’ils n’usent que pour des actions bienveillantes.
Il y a Avril, ado capricieuse de 13 ans dont les pouvoirs ont tendance à provoquer des catastrophes, et Octobre, son frère, qui sait manipuler les émotions des autres. Tous deux déplorent de ne pouvoir partager ce secret avec leur amie commune, Nour. Ils prennent pourtant un malin plaisir à lui imposer une partie de Ouija peu conventionnelle pour lui faire peur. Eux maîtrisent bien sûr l’exercice. Mais voilà, le lendemain de cette partie, une « Pierre Sotte » du cercle de pierres magiques qui protègent le manoir et ses alentours, disparaît. C’est le début des ennuis: cette disparition laisse la porte ouverte à de mauvais esprits et démons qui viennent chambouler l’équilibre établi ici depuis 300 ans. Nour découvre alors l’étrange ambiance de la maison pour la première fois (un œil qui se promène au beau milieu de la cuisine, c’est pas banal!).
La maîtresse des lieux et grand-tante des deux ados, Nana Morphose (tu l’as??) et son défunt mari, le Grand Oncle Obole au franc parler campagnard désuet, mènent l’enquête sur cette fameuse pierre manquante. Avril et Octobre, de leur côté, doivent révéler leur secret à Nour et décident ensemble de partir en chasse, accompagnés par le quatrième membre de la bande, le feu follet H, un véritable feu follet qui se transforme en enfant au besoin. Ensemble, ils vont découvrir ou redécouvrir les secrets wiccans de la maison, ses habitants, et devoir affronter une créature maléfique.

Sorcières et amitiés

Pour qui aime les histoires de sorcières et de sorciers, c’est le roman parfait! Spiritisme, magie, potions de plantes, runes et pierres anciennes peuplent les pages de cette histoire. Les références aux rites magiques sont fréquentes et on sent que l’autrice connaît son sujet: on parle de pentagrammes, de cercles de protection, de rune, tout en restant dans un univers très contemporain où même les publications Instagram prennent place.

La perception de soi et les relations aux autres à la période pré-ado sont deux thèmes forts évoqués tout au long de l’histoire. L’amitié aussi! Les personnalités opposées des deux héros font également partie des éléments forts de l’histoire.

On connaissait déjà le travail de l’autrice, Marie Alhinho, à travers le personnage d’Orphéa Fabula, petite héroïne qui voyage dans le temps. Sur la superbe couverture, on reconnait les traits de Diglee, qui a notamment illustré la série « 4 sœurs », en littérature jeunesse. On retrouve de petits dessins ésotériques sur les pages intérieures qui donnent au livre des allures de grimoire.
Un sympathique roman à mettre dans toutes les mains de sorciers et sorcières en devenir.

Qui a testé?

La cousine I. à 4 ans. Elle a beaucoup aimé la petite chienne et voudrait pouvoir emmener son chien à l’école, elle aussi… Hum…

Les images

La fiche

Auteur: Julia Donaldson

Illustrateur: Sara Ogilvie

Editeur: Little urban

Prix: 14,50 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%