Esther et Mandragore, une sorcière et son chat

A partir de 8 ans • Le jour de la remise des prix à l’école des sorcières, Esther a eu une très grande surprise: elle a reçu une récompense très spéciale: le Prix de Curiosité. Sans curiosité, pas de créativité et la créativité, il en faut une sacrée dose pour être une sorcière à toutes épreuves! En plus de cette distinction, elle reçoit un laisser-passer pour partir explorer le monde des humains à sa guise. Sur place, elle sera chaperonnée par Agatha, une sorcière établie sur place depuis longtemps. Et il va de soi qu’Esther veut emporter Mandragore, son gros chat noir grognon, dont elle ne se sépare jamais, comme toute sorcière.
Les règles sur place, établies par le Grand Conseil des Sorcières, sont simples: pas de magie, pas de magie et… Pas de magie! Les humains ne doivent, sous aucun prétexte, comprendre que la magie (et les sorcières) existent vraiment.
Après la découverte de l’étrange mode de vie des humains et un peu de shopping pour Mandragore, Esther fait la rencontre de Zoé. Cette petite humaine a perdu son chat, Puce, et semble vraiment désemparée. Les humains peuvent donc aimer leur chat autant que les sorcières? Touchée par cette histoire, l’apprentie sorcière décide de tout mettre en œuvre pour l’aider à retrouver Puce. Tout, vraiment? Pourtant, dans la monde des humains, la magie est interdite…

Une histoire de chat noir

Depuis le succès d’Harry Potter, le choix d’un univers de sorciers est toujours un succès. Les aventures d’Esther et son chat râleur ne font pas exception. Ils font partie de la collection Zazou, chez Talents Hauts. Ces petits romans jeunesse légers, faciles à lire, captivants et pleins d’humour, sont parfaits pour les jeunes lecteurs. Le texte est essentiellement composé de dialogues entre ces deux personnages principaux: Esther et Mandragore (les autres personnages ne sont que très secondaires).
Esther est une petite fille imparfaite: elle n’a pas tous les prix d’excellence à l’école mais se fait quand même remarquer par son esprit libre. Et elle a tout de même tendance à ne pas trop trop écouter les instructions de sécurité au sujet de l’utilisation de la magie dans « l’autre monde »… Quant à Mandragore, il est certes vraiment très ronchon, capricieux, et un peu égoïste, mais reste son ami le plus fidèle. Et il est sans aucun doute le personnage le plus drôle de l’histoire!
L’intrigue, elle est simple mais amusante et ne s’encombre pas de descriptions soporifiques, qui rebuteraient les lecteurs de cette tranche d’âge. Tout se passe dans le monde des humains, il ne faut donc pas s’attendre à une avalanche des sorts et de magie, mais plutôt une histoire de chats noirs sur fond de magie.

C’est le premier opus de cette série avec Esther et son chat noir mal luné, qui compte à présent 4 tomes.

Qui a testé?

La cousine M. à 4 ans. Elle l’a lu presque d’une traite pendant sa semaine de vacances et veut les autres tomes maintenant! Facile à lire et amusant.

Les images

La fiche

Autrice: Julia Donaldson

Illustrateur: Sara Ogilvie

Editeur: Little urban

Prix: 14,50 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%