Vlad, le pire vampire du monde Tomes 1 et 2

A partir de 9 ans • Dans le premier volume, on fait la connaissance de Vlad, ce petit vampire qui n’est vraiment pas très motivé pour devenir un véritable monstre de la nuit, comme son père et son grand-père Gory avant lui. Les cours de transformation en chauve-souris et de vol  l’ennuient et tout ce qui l’intéresse, c’est l’univers des humains. Il a découvert leur univers et leur mode de vie dans un livre d’humains, l' »Académie Jolibois », et depuis, rêve d’une vie pleine de copains, d’école et de lumière du jour. Lassé d’essayer de correspondre à ce qu’on attend de lui, il décide d’essayer d’intégrer l’école des enfants, non loin de son manoir. Même Flit, sa chauve-souris de compagnie, ne parvient pas l’en dissuader. Dissimulé sous sa grande cape de petit conte de la nuit, il dévale les rues sur son skateboard bricolé. Il parvient à tromper Madame Limonade, la maîtresse, et à intégrer la classe Belette. Mais il va avoir du mal à bluffer ce pot de colle de Minxie qui a décidé d’en faire son meilleur ami, et qui fourre son nez partout. Il vient de Transylvanie, il a des vêtements étranges et de drôles d’habitudes, d’accord, mais… Où sont ses parents, par exemple? Minxie ne va pas lâcher cette histoire louche comme ça…

Dans le seconde volume, titré « Sang pour sang copains », on reprend là où on s’était arrêtés: Minxie a percé Vlad à jour et est la seule élève de l’école à connaître son secret. Le petit vampire continue à tenir son rythme infernal entre sa formation de vampire au manoir de nuit, et sa scolarité parmi les humains de jour. Mais il progresse bien moins dans les domaines vampiriques qu’à l’école avec Minxie. Sa mère, Mortémia, une vampire un peu snob et vraiment pas très cool, décide qu’il est grand temps de prendre des mesures radicales pour accélérer le monstrueux apprentissage de son fiston: elle envisage de l’envoyer chez son cousin Lupus en Transylvanie, pour une formation accélérée. Ca serait un drame pour Vlad, qui commence enfin à se faire à cette joyeuse nouvelle vie à l’école des humains, avec sa meilleure amie Minxie. Il ne dispose que d’un délai de 2 semaines pour faire une liste de devoirs interminables imposés par sa mère, ou la sentence sera irrévocable. Dans ce même temps, Boz, la petite terreur de l’école qui l’a pris en grippe dès son arrivée, ne le lâche pas d’une semelle, ce qui ne lui facilite pas la tâche. Comment Vlad va-t-il se dépêtrer de cette liste de devoirs de vampire à temps? Et comment se débarrasser de Boz sans envenimer la situation?

Un vampire pas si nul que ça

Tout d’abord, soyons clairs, c’est un gros coup de cœur. Les aventures de Vlad, censé être le pire vampire du monde, sont aussi drôles qu’attendrissantes. Tous les personnages sont sympathiques, (bon, Boz, pas tellement hein, et Mortémia, sa mère non plus d’ailleurs), et on rêve tous d’avoir une adorable petite chauve-souris de compagnie comme Flit. Le grand-père Gory, qui ronfle à chaque fin de phrase, ou la fidèle petite Minxie, sont tous attachants.
Si le premier volume plante surtout le décor et amène Vlad parmi les humains, il termine bel et bien avec une avancée de taille: le secret de Vlad est connu de Minxie, sa copine humaine, et il entame une double vie compliquée. Dans ce second volume, le contexte est déjà acquis et on entre plus vite dans l’action.
Le texte est vraiment très accessible pour les jeunes lecteurs qui se lancent dans l’aventure des romans, comme les grands.

Outre la chouette histoire mignonnette et sympathique, parfaite pour cette tranche d’âge, on aborde des sujets importants comme l’amitié, le harcèlement (avec cette teigne de Boz) et même un peu de racisme (toujours Boz). Il semble qu’on pourrait aussi débattre de la manière dont la mère de Vlad force son fils à devenir ce qu’il n’a pas envie d’être, et surtout de la manière dont elle procède, mais il n’y a pas de parti-pris sur ce sujet dans le récit. Cette partie est plutôt axée sur les choix du petit vampire et de la manière dont il prend courageusement sa destinée en mains, envers et contre les attentes de ses parents. Ses parents sont un peu psychorigides, hein, il faut bien le dire, mais les vampires ne sont pas réputés pour leur coolitude, non plus.

Les illustrations sont adorables et tiennent une assez bonne place dans les pages de ce roman illustré, destiné aux jeunes lecteurs. Elles allègent les pages et rendent la lecture plus fluide et plus amusante encore. On est particulièrement fans de Flit, évidemment…!
En bonus: les couvertures brillent dans le noir…! Brrrr! C’est classe et ça fait peuuur!

On croise les doigts très fort pour un troisième tome… Il y a de la matière pour, donc on y croit.

Qui a testé?

La cousine M. à 9 ans. Elle avait dévoré le premier Tome il y a quelques mois de cela et était folle de joie de pouvoir enfin lire la suite, juste à temps pour… Halloween!!

Les images

La fiche

Autrice: Anna Wilson

Illustratrice: Kathryn Durst

Editeur: Talents Hauts

Prix: 9,90 euros par tome.

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%