Adélidélo: Moi, j’adore l’école!

A partir de 4 ans • Adélidélo, le bonheur, c’est son boulot!
Pour ceux qui connaissent déjà l’héroïne des magazines Pomme d’Api, je ne vous la présente même plus. Pour les autres, Adélidélo est une petite fille espiègle, toujours prête à faire une petite bêtise. Mais pas trop grosse, la bêtise hein? Disons plutôt qu’elle est pleine de vie et qu’elle expérimente un peu tout. Elle est toujours accompagnée de son ami Mochu, sorte de doudou-monstre bleu à la silhouette indéfinie, qui zozote adorablement et dont la petite fille se sert parfois comme excuse pour justifier ses drôles d’idées. Ah oui parce qu’il faut aussi dire qu’Adélidélo est un peu de mauvaise foi et parfois un peu capricieuse, mais qu’est-ce qu’elle nous fait rire!

Bref, dans cet album, 7 histoires sur le thème de l’école sont rassemblées. On en a déjà croisé certaines dans les Pomme d’Api mais c’est toujours un plaisir de retrouver son enthousiasme et son énergie. Ici, ces deux traits de caractère sont mis à contribution pour faire passer un message positif sur l’école. Avec Adélidélo, pas de blues de la rentrée! Comme à son habitude, Adélidélo nous fait rire à travers ses aventures et puisqu’elle adore l’école (c’est annoncé dans le titre, hein), on ne peut que suivre son impulsion et lui emboiter le pas.
Dans ces petites histoires très courtes, elle expérimente, à sa manière, quelques aspects de la vie d’élève de primaire. En vrac, elle découvre à quel point l’accès à l’école est une chance, que les parents ne nous manquent pas tant que ça en classe verte, que ça n’est pas simple de régler les conflits de cour de récré, que la cantine c’est quand même rigolo surtout le jour des petits vieux et que l’école c’est sympa quand le maître lui convient.

C’est une première initiation à la BD, fun et colorée, comme Adélidélo. La couverture est vraiment péchue avec son rose fluo et ce petit format est nickel pour les petites mains.
Les histoires sont courtes, les bulles de dialogue aussi et les cases bien grandes et peu nombreuses: pas plus de 4 par double-page. Des petites phrases narratives aident les enfants à contextualiser les échanges entre les personnages. Bref, la formule magique pour accrocher les petits lecteurs accompagnés, ou les moins petits, seuls, s’ils le souhaitent.

Qui a testé?

La cousine I. à 4 ans et Krakotte à 7 ans. La première découvre Adélidélo, elle a bien accroché. La seconde connaissait grâce à Pomme d’Api et était fière de lire ses aventures seule cette fois.

Les images

La fiche

Autrice: Marie-Agnès Gaudrat

Illustrateur: Frédéric Benaglia

Editeur: Mini BD Kids, Bayard

Prix: 14,50 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 100%
Pédagogie 95%
Ludique 100%