L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde

A partir de 12 ans • Londres, à la fin du XIXe siècle. Utterson, ami et notaire du respectable Dr Jekyll, fait sa promenade quotidienne avec un autre ami, Enfield. En passant devant une maison semblant abandonnée, celle-ci lui rappelle une anecdote étrange : un soir d’hiver, il vit un homme à l’apparence étrange et dérangeante renverser et piétiner sauvagement une petite fille à l’angle de la rue. Décidé à ne pas le laisser impuni, Mr Enfield intervint. Et, de fil en aiguille, découvrit que l’homme en question se nommait Mr Hyde.
Ce nom et cette maison ne sont pas méconnus d’Utterson. Après cette promenade, il se lance secrètement sur la piste de cet étrange Hyde et parvient à le retrouver. Ce personnage et son attitude l’inquiètent, d’autant que le Dr Jekyll lui donne tous les droits sur ses biens en cas de mort ou de disparition. Etranges termes, pour un testament. Utterson, pourtant notaire et ami de Jekyll, n’a jamais entendu parler de ce Hyde, ni même croisé son chemin. Quel mystère peut bien lier ces deux hommes si intimement, au point que Jekyll fasse aveuglément confiance à Hyde ?
Dans le même temps, Utterson constate que Jekyll se coupe du monde et finit même par se brouiller avec ses amis ou refuser de les recevoir. Son inquiétude est au plus haut point et ce qu’il s’apprête à découvrir va au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer.

Sombre et brillamment illustré

Il existe des dizaines et des dizaines d’interprétations littéraires, cinématographiques et théâtrales de ce très grand classique. Le défi était donc de produire quelque chose de différent et d’apporter une vraie valeur ajoutée. C’est chose faite avec ce très grand format aux illustrations époustouflantes. Les peintures de Maurizio A.C. Quarello renforcent la noirceur de ce récit et, par la même occasion, de l’âme de Jekyll/Hyde. Il peint parfaitement le Londres de l’époque et son ambiance terne, pluvieuse, inquiétante. Le format du livre met en valeur les illustrations en pleine page, voire en double page parfois. Elles nous invitent même à y plonger, notamment le portrait de Jekyll (p24) dont il est difficile quitter le regard.
Hyde, en revanche, n’est représenté qu’une fois de pleine face, et c’est dans une illustration bien différente: une page de journal dans laquelle il est caricaturé sous le trait d’un hypothétique illustrateur de l’époque (p40). Le reste du temps, dans les peintures, il est représenté fuyant, partiellement visible ou dans l’obscurité.

On découvre le Londres de la fin du XIXe siècle avec les beaux quartiers de Regent Park, où vit Dr Jekyll, et Soho, plus populaire et pauvre, où il prendra un logement pour son Mr Hyde. On suit le déroulé de l’histoire à travers les yeux d’Utterson, le notaire de Jekyll.
L’histoire démarre comme une enquête policière presque classique puis prend un tournant fantastique et s’envole dans une lutte entre le bien et le mal, jusqu’à une fin en apothéose. Bien entendu, on connaît tous l’histoire et on est moins surpris par la chute, mais c’est un plaisir de lire le texte pour quiconque ne l’a jamais lu. Ce qui était mon cas. Je n’ai pas pu m’empêcher de trouver chanceux les premiers lecteurs de cette œuvre qui, à l’époque, se seront laissé embarquer par ce récit glaçant et surprendre par la chute.
On connaît aussi le sujet, l’éternelle question de la dualité entre le bien et le mal, et le message qui entre sous notre épiderme au fil de la lecture: nous avons tous un Mr Hyde en nous.

Je ne le conseille pas avant 12 ans parce que d’une part, le vocabulaire et le style ancien est difficile d’accès, d’autre part, contrairement aux formats classiques illustrés, le texte apparaît très long sur ces grandes pages: la progression dans le livre est plus lente, donc potentiellement décourageante à 10 ans. En revanche, les ados peuvent le prêter aux parents!

Qui a testé?

Moi, 2x 20 ans. Je connaissais l’histoire mais n’avais jamais lu le texte. Ravie de le découvrir avec ces incroyables illustrations.

Les images

La fiche

Auteur: Robert Louis Stevenson

Illustrateur: Maurizio A.C. Quarello

Editeur: Sarcabane

Prix: 23,50 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 100%
Pédagogie 95%
Ludique 100%