Amélia Fang et le bal barbare

A partir de 10 ans • Amélia Fang est une jeune vampirette d’une dizaine d’années qui vit dans le royaume de Nocturnia, le monde de la nuit et des créatures aussi flippantes que cracras, où on déteste autant qu’on craint les licornes, les fées, les paillettes et toute autre créature de lumière.
Elle habite avec ses parents: le comte Drake, cruciverbiste invétéré et amateur de chemises hawaïennes à motifs « pierre tombale » et totalement hermétique au chahut, et la comtesse Frivoletta, vampire mondaine qui porte du « Poubelle n°5 », dont les yeux ont tendance à tomber à la moindre émotion et qui cherche à tout prix à briller en société. Ah oui, il y a aussi Trouille, la citrouille de compagnie d’Amélia, qui se comporte comme un petit chien et ne la quitte jamais. Et puis Houuu, le fantôme majordome.
Chaque année, les Fang organisent le fameux « Bal barbare », événement incontournable de Nocturnia, mais qui ennuie Amélia au plus haut point. Sauf que cette année, il se pourrait que le Roi et son fils, le Prince Tangine, soient de la partie. On ne les avait plus vus en public depuis la triste disparition de la reine.
L’excitation est à son comble, jusqu’à ce qu’Amélia se voie attribuer le rôle de chaperon de Tangine pour l’aider à s’acclimater à sa nouvelle vie d’écolier. Il s’avère que le prince n’a rien de charmant. Il est même particulièrement odieux et détestable. Pour preuve, il a trouvé le moyen de traiter Florence, l’amie d’Amélia, de « monstre », alors que c’est bien connu, elle est juste d’une race particulièrement rare de Yeti, voyons!
L’aversion envers le prince qu’éprouvent Amélia, Florence et Grimaldi, le petit faucheur, est à son comble lorsque, sur un caprice, Tangine trouve le moyen de kidnapper Trouille. Les deux amis n’auront alors d’autre but que d’aider Amélia à récupérer sa petite citrouille de compagnie chère à son coeur. Mais dans sa quête, Amélia va découvrir l’incroyable secret que cachent le Roi et son fils et cela pourrait bien remettre en cause toutes les croyances des habitants de Nocturnia… 

Drôle et attachant

Ce petit roman complètement farfelu est un véritable coup de coeur. Non seulement il est extrêmement drôle, mais en plus, il a un véritable univers rien qu’à lui. Il regorge d’expressions, de spécialités culinaires et de concepts tous les plus drôles et dégoutants les uns que les autres. Par exemple, les petits surnoms que le comte Drake donne à sa femme Frivoletta: « mon petit boudin au sang », « ma nausée adorée »… Ou les recettes répugnantes : « smoothie à la sueur d’aisselle », des « mini-brochettes de doigts coupés », des « profiteroles putrides au pus », des « cakes aux rognures d’ongles et à la confiture d’orteils ». Les recettes sont même répertoriées à la fin du livre!!

Les personnages sont tous monstrueusement mignons et même attachants (moi aussi je veux une citrouille de compagnie) et aucun ne fait véritablement peur, donc le livre est accessible à tous les enfants, même les plus sensibles.

En plus d’avoir su créer un univers avec ses codes et ses expressions, et un humour bien à elle, Laura Ellen Anderson est également l’auteure des illustrations. Ca impose le respect. Les personnages sont tellement expressifs et drôles, la petite Trouille est tellement adorable et Florence, la grande « monstre »… heu… Yeti pardon, tellement tordante: c’est une réussite totale. Nombreuses et aux formes très variées, ces illustrations en noir et blanc allègent le récit qui déjà s’avale facilement, tant il est fluide et divertissant.
La couverture est juste parfaite: la petite silhouette de vampirette espiègle et filiforme d’Amélia et les couleurs donnent tout de suite le ton et l’ambiance. L’unique tache de couleur orange en la personne de Trouille et surtout le titre et quelques éléments graphiques en bronze métallique réchauffent le tout et attirent forcément l’oeil.

A mi-chemin entre la famille Adams et un peu d’Harry Potter (pour la création de l’univers original et les recettes foireuses), ce premier tome est un vrai bonbon d’Halloween. Vivement que les prochains sortent en France. On les attend avec impatience!

Qui a testé?

La cousine S. à 10 ans. Elle est tellement fan qu’elle attend le second de pied ferme.

Moi à 2x 20 ans. Totalement sous le charme de l’ensemble. Les personnages, l’univers, l’humour, les illustrations, l’histoire. Tout. On va se battre pour lire le Tome 2 en 2019 avec ma nièce!

Les images

La fiche

Auteur et illustratrice: Laura Ellen Anderson

Editeur: Casterman

Prix: 10,90 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%