Elsie Ciboulette, apprentie sorcière

A partir de 9 ans • Dans le petit village nommé Petitpont, traversé par la rivière Rigole, il ne se passe… pas grand chose. Les parents d’Elsie tiennent un magasin d’articles fort ordinaires qui s’appelle pompeusement les Galeries Ciboulette. Il va sans dire qu’Elsie s’ennuie, même si elle ne trouve pas désagréable d’aider ses parents à tenir la boutique.
Un jour, dans une grande rafale de vent, la fameuse sorcière Magenta Vif débarque au magasin. Magenta n’est pas le genre de sorcière avec des vieux vêtements rapiécés et un chapeau noir pointu ou une verrue sur le nez. Non, elle est un peu plus moderne que ça, plus propre sur elle et s’habille toujours en rouge tapageur, cela va sans dire. Elle n’est pas très appréciée des villageois et elle le leur rend bien. Elle propose alors à Elsie un marché étonnant: elle doit s’absenter une semaine chez sa soeur et propose à la petite fille de garder sa tour contre une rémunération conséquente. Oh! Et aussi garder Corvus, son corbeau un peu ronchonchon qui sait parler, mais qui ne doit jamais, oh grand jamais, quitter la tour, sous peine de malédiction. Cette fameuse tour est en quelque sorte vivante, tout équipée pour la magie, et bien cachée au fond de la forêt Crochedoigt. Elsie accepte. Bien vite, elle va se mettre l’orgueilleux corbeau dans la poche et faire la connaissance des encombrants voisins de la sorcière : les sœurs Clabaude, kleptonames et pipelettes, et surtout Sylphine, une apprentie nymphe des bois totalement gauche et pas bien maligne.
Sylphine est amoureuse d’Hank, le bûcheron de la sorcière. Elle attend depuis des mois et des mois que Magenta lui prépare un filtre d’amour parce que pour le moment, clairement, Hank s’en fiche un peu d’elle. Le colis des ingrédients pour ce filtre qui tardait à être livré arrive pil poil au second jour de gardiennage d’Elsie. Malgré ses réticences, Elsie finit par céder devant l’insistance de l’amoureuse transie: elle se lance dans la confection de cette potion. Elle qui avait pourtant juré, en acceptant cette mission de Magenta, de ne jamais faire de magie… Étonnamment, elle se révèle être plutôt douée pour cette discipline, et commence même à apprécier de jouer à la sorcière. Mais malgré ses grandes qualités, cette histoire de filtre d’amour ne va vraiment pas se dérouler comme prévu.

Petit roman léger et rigolo

Cette sympathique histoire, dont on sent dès le début qu’elle va partir en cacahuète, nous tient en haleine malgré une intrigue très simple, par sa galerie de personnages amusants. En plus des personnages principaux, on découvre également les soeurs Clabaude, qui passent leur temps à voler des seaux; Casse-pied le chien errant, qui va être bien utile dans cette histoire (ou pas!!); ou Jean, le facteur qui en sait bien plus qu’il ne le devrait et sera d’un grand soutien. On rit de la maladresse de Sylphine et de son obsession ridicule pour les cheveux d’Hank ou pour les pauvres petits animaux de la forêt. On aime l’impertinence de Corvus, le corbeau mal embouché qui s’avère être tout à fait sympathique avec Elsie.
Il faut dire qu’Elsie, l’héroïne, est une petite fille maligne, généreuse et débrouillarde. En bonus, elle adore les livres!
Ce petit roman pour les pré-ados est ponctué de quelques illustrations en noir et blanc. Il est simple à lire et les 200 pages de gros caractères passent sans qu’on s’en rende compte. Il est parfait pour ces vacances scolaires.

Qui a testé?

La cousine M. à 10 ans. Elle a trouvé l’histoire très mignonne, agréable et facile à lire.

Les images

La fiche

Auteur: Kaye Umansky

Illustratrice: Ashley King

Editeur: Castor Romans

Prix: 9,50 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%