Esprits maléfiques Tome 1: La maison des Possédés

A partir de 13 ans • La famille Raine vient tout juste d’emménager dans sa nouvelle maison de Washington, et  Harper, 12 ans, la cadette, ne se sent pas du tout à l’aise dans certaines des pièces. L’atmosphère y est pesante et anormalement glaciale par endroits, alors que la chaleur est parfois suffocante de cet été-là. Leur grande et vieille demeure au style gothique, remise à neuf récemment avant l’emménagement, jouit d’une mauvaise réputation dans la ville: on la dit hantée à cause des nombreux et funestes incidents qui y auraient eu lieu depuis qu’un certain Mr Grady l’aurait habitée, plusieurs décennies auparavant.

Le petit frère de Harper, Michael, souhaite lui présenter son nouvel ami « Billy », qu’elle ne peut malheureusement pas voir car elle n’est pas assez « spéciale » selon lui… Bizarre. Elle commence à espionner son frère et son ami imaginaire et se rend vite compte que cet étrange Billy transforme peu à peu son frère en une personne solitaire et triste, bien loin de celui qu’il était jusqu’alors. La méchanceté et l’agressivité qui l’envahissent ne font que croître au fil des jours et de véritables accidents ont lieu sans que les parents ne sachent comment réagir face au changement si soudain de leur fils.

Avec l’aide de sa nouvelle amie Dayo, Harper va essayer de comprendre ce qui s’est passé réellement dans cette maison, qui semble vivante et hostile. Et surtout essayer de sauver Michael de l’emprise néfaste qu’elle semble avoir sur lui.
Mais elle va aussi essayer de comprendre pourquoi, depuis cet emménagement, elle-même est prise de violents maux de tête et qu’elle semble hantée jour et nuit par des voix et visions cauchemardesques qui ne lui semblent que trop réelles.

Cauchemars garantis

Le roman est agréable à lire, avec de courts chapitres, à chaque fois suivis d’une note du  « Journal débile de Harper à Washington ». Deux techniques de narrations différentes sont utilisées habilement et vraiment bien complémentaires pour la compréhension de l’histoire et du personnage de Harper, qui n’est pas si simple que l’on pourrait le croire (chut … je ne dévoile quasiment rien sur elle, par choix, je préfère vous laisser le plaisir de découvrir ce personnage très atypique…).

De nombreuses références ancrent définitivement ce livre dans notre époque et sauront ravir nos pré-ados qui sauront les comprendre sans problème: qui n’aime pas la pizza, les hot-dogs ou les Mikado, n’a jamais vu Blanche Neige et les sept nains ou entendu parler de Starbucks ou du film Kung Fu Panda ?

Un univers terrifiant digne de l’affaire d’Amityville, qui inspira livres et films d’horreur aux Etats-Unis. A ne pas mettre entre toutes les mains donc, ou alors d’un public averti je pense, car la quatrième de couverture est juste : ce livre hantera vos nuits !

Au programme : des descriptions de la maison à en avoir la chair de poule à certains moments, si votre imaginaire a déjà été perturbé par certains classiques des films d’horreur (chut je ne dis rien là encore…), un univers assez sombre qui parle clairement de meurtres, d’exorcisme, de ce qui touche aux esprits et aux fantômes (mais beaucoup moins gentils que Casper !) et qui, je l’espère, ne donnera pas forcément envie aux lecteurs de devenir adeptes des techniques de protection chamaniques évoquées dans ce livre , en vue de posséder ou exorciser leurs amis…

Il y a de quoi vous effrayer en tout cas pendant un bon moment, du moins jusqu’à la sortie du Tome 2…

Qui a testé?

La copine M. à 14 ans. Elle a bien accroché à l’histoire et aux personnages. En revanche, elle l’a trouvé bien trop impressionnant pour des enfants de 11 ans à qui l’éditeur le propose.

Les images

La fiche

Auteur: Ellen Oh

Illustrateur: A. Delcourt

Editeur: Nathan

Prix: 15,95 euros

Points forts

Graphisme 50%
Histoire 95%
Pédagogie 70%
Ludique 100%