Le monstre du placard existe

A partir de 5 ans • « Le monstre du placard existe, et je vais vous le prouver », explique ce petit bonhomme à ses parents. Comment? Facile! Il y a des preuves partout. Sa chambre est en bazar? C’est parce que le monstre essaie tous ses jouets et ne range rien. Il a des épis dans les cheveux, des cacas aux coins des yeux? C’est le monstre qui s’amuse à décoiffer sa petite tête et à faire ses besoins partout. En plus, il se nourrit de chaussettes sales, c’est pour ça qu’il en manque toujours une. Les traces de pas boueux, c’est le monstre aussi : il fait la même pointure que l’enfant… Comme le monstre adore les légumes verts, il préfère ne pas en manger pour ne pas le tenter avec un enfant farci aux épinards. Et comme le monstre a peur du noir et du bruit, l’enfant préfère laisser la veilleuse allumée la nuit et fait un peu de bruit le soir, pour le dissuader de sortir du placard. D’ailleurs, ça doit être grâce à ça que les parents ne le voient pas beaucoup, ce monstre… Hum… Alors les parents? Vous le croyez maintenant? 

C’est pas moi, c’est le monstre du placard!

Ce petit album rigolo pose un regard très tendre sur l’imagination débordante des enfants quand il s’agit de justifier les bêtises et éviter de se faire gronder, le tout avec un aplomb à toute épreuve!
Les illustrations sont en crayonné et aux couleurs pastel géniales: les scènes représentent tous les cas de figure où l’enfant essaie d’échapper à sa part de responsabilité. Le monstre censé être responsable de tout ça est représenté comme un gros tas de poils bleus tout doux, pas du tout effrayant et surtout totalement complice de l’enfant. Il a même peur du noir et du bruit, c’est pour dire!

On part de la peur légendaire des enfants pour le monstre du placard (ou celui sous le lit, hein, c’est pareil) pour le transformer en formidable excuse pour tout et n’importe quoi. Du coup, le monstre qui devrait être source d’inquiétude devient l’allié du petit garçon. Celui-ci n’en a donc plus du tout peur, au contraire. C’est une excellente idée pour exorciser les petites terreurs nocturnes. Il suffit donc de donner un sens, une explication aux choses, apprendre à les connaître, ou même leur donner une raison d’être pour qu’elles ne soient plus effrayantes. Et si en même temps, ça peut éviter de se faire enguirlander, c’est tout bénéf’, hein?
On peut inventer un monstre du bureau non?

Note: cet album a gagné le prix « Libr’àNous » 2017 et celui des « Folies d’encre Jeunesse » 2016.

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans. Elle aime bien l’idée! Elle qui n’a jamais eu peur de monstres dans sa chambre, elle inventerai bien celui là, dis donc…!

Les images

La fiche

Auteur: Antoine Dole

Illustrateur: Bruno Salamone

Editeur: Actes Sud Junior

Prix: 15,90 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%