Le château du comte de la Trouille

A partir de 5 ans • L’intrigue est simple: tu es tranquillement dans ton canapé à jouer aux jeux vidéo quand ton chien Pongo te ramène un os. Sauf que vu la taille et la forme, tu te dis qu’il y a un os (mouhahaha! t’as compris?). Il s’agit d’un morceau d’humain, qu’il a probablement déterré d’une tombe du cimetière du comte de la Trouille. Pour ne pas avoir d’ennuis, tu décides de le rapporter immédiatement. Tu te munis d’une lampe torche et de gousses d’ail pour repousser les vampires et c’est parti. Tu dois prendre ta première décision: monter dans la charrette de Willy-le-borgne ou chevaucher un balai de sorcière. Selon ton choix, tu es envoyé vers une autre page pour continuer ton aventure et ainsi de suite.
Cet album est donc un livre-jeu. C’est le type d’aventure « dont vous êtes le héros », dans laquelle il va falloir résoudre des mini-jeux comme des rébus, des labyrinthes, des jeux des 7 erreurs ou des paires, des petits « cherche et trouve » et même un peu de maths à la fin. A chaque double page, on découvre un décor correspondant à chaque zone du terrifiant château du comte de le Trouille. On traverse ainsi tous les univers des histoires terrifiantes pour enfant: les fantômes sur le chemin de ronde, les mygales et les squelettes dans le cachot, les loups garous et les épouvantails dans le bois, des chauves-souris, un train fantôme, des objets douteux, des vampires, et même une salle pleine de momies et d’antiquités égyptiennes.
Une ou plusieurs énigmes sont à résoudre à chaque étape, avant de faire son choix et d’accéder à la prochaine. Les énigmes ne sont pas trop difficiles et les réponses sont à la fin du livre, si vraiment ça bloque. Ca s’adresse aux enfants à partir d’un niveau grande section de maternelle, sauf la dernière étape, qui nécessitera alors un peu d’aide des parents.

Les illustrations sont vraiment canon et le travail sur les couleurs est parfait: tout un camaïeu de tons foncés et sombres qui rend l’ambiance des pages encore plus inquiétante. On rigole bien aussi! Les têtes de certains personnages sont clairement humoristiques et quelques petites vannes sont glissées ça et là, comme par exemple la tête de Mickael Jackson et celle de maître Yoda en trophées de chasse dans un salon. Je me demande d’ailleurs encore si un de ces trophées n’est pas un auto-portait de l’illustrateur, Paul Picard…
Que se passe-t-il quand on a terminé la mission et que l’os est de retour à sa place? Eh bien on recommence, avec d’autres choix, et on découvre les pages sur lesquelles on n’est pas encore tombé!

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans ans. Totalement fan! Elle était ravie de trouver enfin un livre-jeu sur ce principe qui soit adapté à son âge.

Les images

La fiche

Auteur: Hervé Eparvier

Illustrateur: Paul Picard

Editeur: Tourbillon

Prix: 9,90 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 85%
Pédagogie 95%
Ludique 100%