Comment transformer son père en chien

A partir de 8 ans • C’est peu dire que Max et Lotte ont une vie pas très drôle. Les deux jumeaux vivent dans la famille Lion. Leur père se consacre à son travail, est donc très souvent à l’usine, qui fabrique des lotions capillaires. Leur mère, c’est pire encore : elle est hyper-hypocondriaque. C’est une maniaque de la propreté, elle « voit » des bactéries, des microbes partout, rêve que ces immondes bestioles la mangent toute crue. Du coup, elle a peur de tout, à tel point qu’elle touche ses enfants le moins possible (« il y a plus de bactéries sur un môme que sur une lunette de WC », dit-elle…).

La conséquence, pour Max et Lotte, c’est qu’ils n’ont pas le droit de jouer dans leur immense jardin ou à l’intérieur, d’avoir des animaux de compagnie, etc. Pire, ils sont régulièrement confinés dans leur chambre, notamment quand les super amies de Mme Lion débarquent pour le thé. Bref, c’est pas la joie, car même les après-midis sur YouTube, ça devient lassant. Mais tout ça ne les empêche pas de s’amuser, de rêver : parce ce que voyez-vous, Lotte veut devenir une grande actrice, et Max, lui, adore faire des blagues du 1er avril, mais tout le temps. Surtout pour faire tourner leur mère en bourrique, basse vengeance qu’on leur pardonne totalement. Voici la vie des « jumeaux terribles », comme elle les appelle en retour.

Jusqu’au jour où… Max reçoit un curieux mail du docteur Kranak Borowski : figurez-vous que ce monsieur propose un tas de potions magiques aux effets plus loufoques les uns que les autres. Tiens donc ?! Croissance rapide, jouvence, metamorphosa canina… Max choisit la dernière, et la reçoit le lendemain par la Poste. On vous passe les détails de l’affaire, mais voilà que Mr Lion boit la moitié de la bouteille et se retrouve transformé en chien ! Un chien au beau poil qui reluit. La boulette. S’ensuivent quelques chapitres haletants pendant lesquels les jumeaux vont essayer de réparer leur bourde, qui pourrait avoir deux conséquences tragiques : si l’antidote n’est pas administré dans les dix heures, la transformation devient irréversible, et l’autre concerne Mr Pschitt, l’ingénieur de l’usine capillaire, qui travaille sur une lotion miracle, mais chut…

Un roman qui a du chien

Ce roman est très illustré : des petits dessins, des grands dessins, des jeux sur la typographie, des espaces, toutes les 2-3 pages, aèrent le tout (260 pages, ça peut paraître gros à cet âge) et rythment la lecture. Bien sûr, on retrouve pas mal d’ingrédients des aventures d’enfants destinées aux enfants : une trame rigolote, un contexte assez farfelu (Mme Lion vaut le détour), des bêtises drôles, en espérant que cela n’inspire pas trop les lecteurs.

Le style est accessible, même si un peu d’aide sera sans doute nécessaire pour quelques mots (vociférer, litanie, fiole, courroucé, mégère…), mais ça, c’est plutôt bon signe.

Il faudra également demander aux enfants de vous raconter la mésaventure ultime qui arrive à Mme Lion et ses amies (Mme Herbefolle, Mme de Moisy…), c’est plutôt réussi. Allez, on vous la donne : les amies, qui passent leur temps à pester contre les enfants, et les jumeaux terribles en particulier, avalent par mégarde quelques gouttes de la potion de jouvence, et se retrouvent donc transformées en… enfants !

Bref, on rigole bien et on se rend compte aussi que Max et Lotte, qui ne passent presque pas de temps avec leur père, y sont quand même très attachés : quel soulagement quand il reprend sa forme humaine !

Qui a testé?

Le papa de Krakotte. Il a trouvé ça drôle et inattendu.

Les images

La fiche

Auteur: Jozua Douglas

Illustrateur: Elly Hees

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Prix: 13,90 euros

Points forts

Graphisme 80%
Histoire 90%
Pédagogie 50%
Ludique 100%