Album Lunii: les fables de La Fontaine

A partir de 5 ans • Lunii se lance un nouveau défi en s’attaquant aux fables de La Fontaine. C’est un classique parmi les classiques, mais si le fond reste indémodable, la forme en revanche peut être vraiment difficile d’accès pour les plus jeunes. Qu’à cela ne tienne, Lunii a trouvé la solution.
Les enfants peuvent maintenant découvrir et comprendre en toute autonomie 12 d’entre elles.

Comment ça se présente?

Parfois un peu déroutant par leur langage désuet, les fables sont difficiles d’accès pour les jeunes enfants. La grande idée de cet album est de permettre aux enfants d’entendre le texte original de La Fontaine et ensuite d’écouter une version différente qui permet d’en saisir l’essentiel du propos.
Comment? En extrayant la morale de la fable et en la réinjectant dans une saynète de la vie quotidienne. Ces scènes de vie sont immédiatement compréhensibles par les enfants et ils peuvent même s’y identifier. Ces nouvelles histoires sont interprétées par une petite famille fictive composée des parents, de jumeaux de 5 ans, Iona et Lenny, et de Lisa, la grande sœur. Et Chamalow, le chaton de la famille.

La navigation dans les menus se fait en revanche par le biais des personnages des textes originaux : on commence par choisir si on veut appartenir à la troupe de comédiens des bêtes sauvages, ou celles des hommes et de leurs animaux. Puis on choisit soit un animal (loup, renard, lion), soit l’homme, soit les animaux de la ferme. Enfin on sélectionne une fable.
On peut alors choisir d’écouter la fable originale, la scène de vie quotidienne, ou les deux, dans l’ordre de son choix.

Un exemple?

Parmi les nombreuses fables présentées et réinterprétées dans cet album, j’ai choisi celle du Corbeau et du renard, que tout le monde connaît et qui permet de bien comprendre la manière dont Lunii transpose la morale dans une scène moderne de la vie quotidienne. Voici l’histoire:

Choisir: Bêtes sauvage – Costume du renard – Le corbeau et le renard – L’histoire du quotidien

Un beau dimanche, Lenny est concentré sur un beau dessin pour un grand concours lancé par son magazine préféré. Le thème est « dessine ta maison de rêve ». Ca, pas besoin de le rêver, Lenny la voit déjà! Mais pour la dessiner, c’est une autre histoire : ses crayons de couleurs sont un peu vieillots et un peu fichus. Il sait que sa grande sœur, Lisa, en a reçu une boîte neuve pour son anniversaire. Malheureusement, elle n’aime pas prêter ses affaires… Rusé, Lenny va alors tenter subtilement de la flatter afin d’obtenir ce qu’il veut.

Première étape: l’approche. Faire en sorte que Lisa vienne à lui pour ne pas éveiller les soupçons. Il file dans la salle de bain pour se mettre quelques gouttes d’eau sur le visage et fait semblant de pleurer. Lisa, alertée par les gémissements, vient voir ce qui se passe. Il la remercie de son intérêt, lui dit de ne pas s’inquiéter et de retourner chanter dans sa chambre.

Seconde étape: la flatterie. Lenny flatte alors sa sœur. Il lui dit qu’elle chante très bien, qu’il pense qu’elle peut un jour devenir une star. Grâce à ses mots, Lisa est dans de très bonnes dispositions.

Troisième étape: le coup fatal. Lenny pousse un long soupir sonore quand sa sœur s’apprête à regagner sa chambre. Immanquablement, elle lui demande ce qui se passe. Il peut alors enfin exposer sa problématique: il essaie de dessiner pour le concours mais ses crayons sont trop vieux. Aussitôt, sa sœur lui propose spontanément de lui prêter ses beaux feutres tout neufs. Mission accomplie!

La morale, comme dans les textes originaux, est énoncée à la fin, en une phrase clé. La formule habituelle « tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute » est ici remplacée par « Un flatteur, toujours, sait profiter de celui qu’il vient de tromper ». La tournure de phrase est simple et plus accessible.

Ce qu'on aime

L’idée de vulgariser, moderniser ces grands classiques que sont les fables de La Fontaine, dans le but de les rendre accessibles aux jeunes enfants, est top. Et comme en plus, la réalisation est propre, drôle et soignée, c’est une pure réussite. C’est un très bon outil pédagogique.

On adore les petits détails modernes subtilement glissés dans les histoires du quotidien comme, par exemple, le papa qui fait le repassage, ou les grands parents nuls en cuisine ou la grande sœur ultra-fan d’une chanteuse.

Rappel du concept Lunii

Ma Fabrique à histoires de Lunii est un petit boîtier qui permet à l’enfant de choisir les paramètres des histoires qui vont lui être comptées. Selon les albums chargés à partir de l’appli Luniistore, les univers varient ainsi que les propositions de choix de lieux, personnages, objets etc… Les combinaisons sont nombreuses. Pas d’écran. On écoute juste un joli conte et on rêve.

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans. Évidemment, elle a principalement écouté les histoires modernes qu’elle a adoré. Mais au passage elle a écouté toutes les fables, et ça c’est top. A nous de lui expliquer le parallèle entre les deux versions, maintenant.

La fiche

Nombre d’histoires: 24

Durée totale:
1 heure 12 minutes

Langues disponibles: Français

Prix: 9.90 euros