Collection « Histoires très courtes pour le CP »

A partir de 6 ans • Quatre petites histoires courtes, rigolotes et très accessibles aux lecteurs débutants sont sorties récemment chez Rageot.
Elles visent à accrocher les petits apprentis lecteurs, qu’ils soient au CP ou bien un peu plus jeunes, du moment qu’ils présentent un intérêt pour l’exercice. Et même si ça n’est pas le cas, ça pourrait bien les convaincre.
Les histoires sont très courtes, pas plus d’une ou deux phrases par page, la typo est grosse et très lisible. Ici, pas de lettres muettes en gris, ni d’aide aux liaisons: ça ne ressemble pas à l’école et c’est bien ça qui est sympa!
Le défi est donc encourageant. Des rabats sur les couvertures permettent même de marquer sa page pour faire une pause, si le volume semble encore trop gros à avaler en une fois.

On découvre ainsi le personnage d’Albert dans deux volumes: Albert et le tatouage magique et Albert efface les punitions. Dans le premier volume, il est mis au défi, par un plus grand que lui, de réaliser des prouesses acrobatiques. Pas aussi fort mais plus malin et surtout plus coquin, il aura sa petite vengeance face à la moquerie de ce grand dadet, avec son fameux tatouage magique.
Dans le second volume, Albert rend visite à son ami Antoine pendant sa punition. Il est privé de square. Mais pas de foot! Alors quand les deux amis cassent une lampe en jouant au foot dans la chambre, ils sont envoyés dehors… au square! Punition effacée!

On fait aussi connaissance de la famille Monstre dans les deux autres volumes: Julot monstre joue dans le jardin et La famille monstre et la soupe au poivre. Dans le premier, Julot Monstre tente de jouer avec ses amis au square mais il est décidément trop gros pour la balançoire ou les petites cabanes. Sa tristesse s’envole quand il réalise que sa grande taille est un atout pour jouer au basket.
Dans le second volume, la famille monstre se lance dans la confection d’une soupe de légumes mais il leur manque toujours un ingrédient qu’ils partent emprunter aux voisins. Après les avoir dérangés plusieurs fois, ils finissent par… atchoum! renverser la soupe à cause d’un excès de poivre. Il va falloir retourner chez les voisins pour qu’ils empruntent les ingrédients pour une nouvelle soupe. Autant aller manger chez eux finalement!

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans (CP). Elle a trouvé les histoires amusantes et très accessibles quoiqu’un peu « bébé ».

Les images

La fiche

Auteurs:
Jeanne Boyer. Falzar

Illustrateurs:
Marions Piffaretti. Nikol

Editeur: Rageot

Prix: 4,90 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 90%
Pédagogie 100%
Ludique 100%