Le grand voyage de Rickie Raccoon

A partir de 5 ans • Rickie Raccoon est une jeune raton-laveur à grosses lunettes roses qui adore les pastilles au sirop d’érable. Orpheline, elle a été retrouvée sur une plage de l’île de Vancouver, au Canada, alors qu’elle n’était qu’un bébé raton. Elle vit depuis sous la protection de Mme Rosabianca, une gentille mamie chèvre angora très bavarde. Son quotidien est un peu morne à son goût, mais son vrai gros soucis, c’est Tobias et Linus, les frangins Foxy: ils ne semblent avoir rien de mieux à faire de leurs journées qu’embêter Rickie et ses deux amis.
Mais un jours de mars, les Foxy sont allés trop loin. A tel point que Rickie a été prise d’une énorme bouffée de colère et… s’est littéralement transformée en monstre (un vrai, hein!), énorme et ébouriffé, aux yeux rouges de rage et aux dents pointues. Comme ça. D’un seul coup. Même Rickie a été surprise, elle ignorait qu’elle pouvait faire cela et ne comprenait pas d’où cela venait. Honteuse et effrayée par ce qui venait de se passer, elle prit alors la grande décision de partir. Quitter l’île de Vancouver et disparaître.
Commence alors la véritable aventure de Rickie Raccoon. Elle fait la rencontre de Big Bleu Bertha, une baleine à hublots du réseau de Transport transpacifique, qui lui propose de la conduire sur l’île d’Hokkaido, au Japon, de l’autre côté de l’océan Pacifique.
Une fois arrivée sur Hokkaido, elle fait la connaissance d’un tanuki (créature mythique japonaise ressemblant au chien viverrin, sorte de raton-laveur) pêcheur de crabes et de sa famille, les Tanukibe. A l’occasion de son séjour chez eux, elle va apprendre leurs coutumes et croyances et surtout faire une incroyable découverte: les tanukis ont le même pouvoir de transformation qu’elle!! Cette révélation va tout changer dans la tête de Rickie, y compris la manière de percevoir sa particularité qui lui faisait tant honte et peur. Elle va même apprendre à s’accepter ainsi.

Un voyage initiatique magique

C’est une merveilleuse histoire sur le parcours initiatique complet de cette petite raton-laveur. Tous les codes de cette métamorphose sont présents et les étapes de ce rite de passage sont bien découpées pour permettre aux plus jeunes d’en saisir le sens.
D’abord, sa transformation soudaine. C’est l’événement traumatique qui provoque le départ de Rickie et la rupture avec son entourage. Ensuite, vient l’isolement sur l’île d’Hokkaido où la grande révélation se produit (elle n’est donc pas seule et va apprendre à maîtriser son pouvoir) ainsi que la découverte d’une partie de son histoire (la photo de ses parents retrouvée). Et enfin, grandie de son expérience et des leçons apprises lors de son voyage, le retour de Rickie, apaisée, dans son île d’origine auprès des siens.
Les chapitres découpent et titrent d’ailleurs parfaitement bien ce schéma classique de la littérature. L’autrice les a volontairement intitulés de la manière la plus claire possible, pour bien souligner l’enchaînement les étapes: 1/ Sur l’île de Vancouver 2/Partie 3/Sur l’île d’Hokkaido 4/Grandir.

Rickie rencontre beaucoup de personnages différents, et autant de concepts avec des noms et des sonorités qui permettent aux enfants de découvrir une autre culture.
On accède ici au Japon par le biais de légendes, croyances et traditions. Le pays est presque présenté comme un merveilleux lieu fictif et onirique, tant il est question de magie et de ses coutumes. Les illustrations y sont pour beaucoup: les aquarelles de Gaëlle Duhazé sont aussi à couper le souffle. Les teintes chaudes et douces transportent les petits lecteurs dans un univers douillet, à la fois lointain et proche du rêve: les loutres à casquettes orange qui accompagnent Rickie, la baleine à hublot ou les tanukis qui se transforment, entretiennent le flou de la frontière entre le rêve et le réel. Les inspirations sont nombreuses: on y retrouve des bribes de manga quand l’un des tanukis se transforme en poulpe ou dans la dynamiques des personnages, et même un peu d’estampes japonaises.

De l’île de Vancouver au Canada, vers l’île d’Hokkaido au Japon, en traversant l’océan Pacifique, le voyage et la découverte des cultures, en plus de la découverte de soi, est au coeur de ce magnifique album. Il est propre à l’identité d’HongFei, la maison d’édition, qui a pour habitude de proposer de très beaux albums ethniques ou pluriculturels.

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans. Elle a trouvé la petite Rickie très courageuse et a bien aimé découvrir ces petits morceaux de Japon.

Les images

La fiche

Autrice illustratrice:
Gaëlle Duhazé

Editeur:
HongFei

Prix: 15,50 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 100%
Pédagogie 95%
Ludique 100%