Panique dans la mythologie Tome 5: Hugo face au sphynx

A partir de 12 ans • Hugo est un mythoplaste. Un quoi ? Un mythoplaste : celui qui forge les mythes. Concrètement, il se rend dans le musée du Louvre, dans ses réserves précisément, et via un passage secret, il voyage dans le temps (ici dans la Grèce antique), et se retrouve au beau milieu de scènes de la mythologie.

Dans ce tome « Hugo face au Sphinx », notre anti-héros (ni grand, ni musclé, ni intrépide, mais intello de 5e) retrouve Blanche, la fille d’Hadès, le maître des enfers. Dans un tome précédent, ils s’étaient rencontrés (même tombés amoureux), mais elle ne s’en souvient pas puisque ce n’était pas à la même époque… Mais bon, Hugo, qui maîtrise les récits mythologiques, lui en raconte assez pour réussir à la persuader et à la convaincre de l’aider. Ils vont tenter d’aider Oedipe, car la magicienne Médée veut l’empêcher de monter sur le trône de Thèbes.

Ils le rencontrent sur la route de Delphes, alors qu’il va consulter un oracle. Ils croisent alors le personnage central de l’intrigue, le Sphinx (que l’on voit en illustration). Mi-bête mi-femme et bien féroce, celui-ci leur pose deux énigmes : Hugo connaît la réponse à la première, mais pas à la deuxième… il va falloir trouver pour se sortir de ses griffes.

Science-fiction dans la Grèce antique

On a pris les aventures de Hugo en route, au Tome 5. On comprend, après quelques pages qui comprennent beaucoup d’informations à la fois, le principe du voyage dans le temps et ses liens avec Blanche. Grâce à Hugo, dont le père est professeur à la Sorbonne et franchement calé sur le sujet, et à l’auteur Fabien Clavel, on a appris un pan d’histoire de la mythologie. Les faits et leur symbolique sont bien expliqués, même s’il faudra au lecteur jeter un coup d’oeil dans un dictionnaire de temps en temps.

Cet ouvrage aborde des questions liées à la science-fiction : « Se croiser soi-même à une autre époque est interdit dans presque toutes les histoires sur les voyages temporels, exactement comme dans « Retour vers le futur » », rappelle Hugo, qui se retrouve face à… lui-même, bébé. Il apprend qu’il est fils de Médée et de son père (là, pas de surprise…), qu’il croise lors de son voyage.

Arrivent alors pas mal de réponses à des questions qui doivent être présentes dans les tomes précédents (désolée pour le spoil), autour de l’identité : voilà pourquoi son père, apparemment très absent dans le temps présent, ne lui a jamais parlé de sa mère, et plus généralement, voilà qui il est, finalement.

L’autre question, essentielle, est celle de l’intervention du mythoplaste : que doit-il, que peut-il faire sans perturber la marche de l’Histoire ? Ainsi, avec Antigone, qui enterrera son traître de frère malgré l’avis de son oncle. Blanche interdit à Hugo d’intervenir : « Antigone deviendra une légende avec son geste. Beaucoup de femmes, de rebelles, la prendront en exemple. » Le jeune lecteur se rend compte de l’importance de la mythologie dans l’imaginaire collectif, encore aujourd’hui.

Qui a testé?

La cousine S. à 12 ans. Elle a découvert un peu de mythologie à travers cette histoire.

Les images

La fiche

Auteur:
Fabien Clavel

Illustrateur:
Sébastien Pelon

Editeur: Rageot

Prix: 5,50 euros

Points forts

Graphisme 50%
Histoire 90%
Pédagogie 90%
Ludique 80%