Le chat qui ne voulait pas fêter Noël

A partir de 5 ans • Dans la famille Hudson, il y a les parents, le grand frère Alex, la soeur Lily et la petite dernière, Rose… Et Zouki, le chat.
C’est Noël et tout le monde met la main à la pâte pour terminer les préparatifs. Tout le monde, même Zouki, qui met carrément les pattes… dans le sapin! Le petit chat tout noir vient de sauter dans l’arbre de Noël! Toutes les décos sont tombées, c’est la catastrophe. Rose éclate en sanglots « Zouki a cassé Noël! » Heureusement, Maman relativise: c’est pas bien grave, on va tout ramasser. Et puis on ne lui ne veut pas, à Zouki. Zouki, c’est Zouki, quoi…
Les préparatifs de Noël reprennent: le repas est presque prêt et la dinde commence à sentir vraiment bon dans le four. Mais Zouki en a décidé autrement: la famille Hudson n’est pas au bout de ses peines et ce petit chat n’a pas finir de leur jouer des tours, y compris celui de la disparition…

Un conte de Noël moderne et décalé

C’est une adorable histoire de Noël, drôle et tendre à la fois. Toute la petite famille est très attachante et tout comme eux, on n’arrive pas à en vouloir à ce chaton qui multiplie pourtant les bêtises.
Ici, il n’est pas question de Père Noël, ni de traîneaux ou de cadeaux, et c’est tant mieux. Ca change un peu. L’esprit de Noël est pourtant très présent, mais il ne sert que de cadre à l’histoire. C’est plutôt la famille unie et aimante des Hudson et leurs mésaventures avec leur chat qui sont au centre de l’attention du lecteur. L’approche est beaucoup plus moderne, réaliste et amusante que dans les contes traditionnels.
Le fait que cette famille soit mixte est tout à fait appréciable également, c’est tellement rare dans la littérature jeunesse, que cela mérite d’être pointé.
Pour en revenir à ce petit chat farceur, une petite blague filée de ce livre le concerne. La seconde partie de l’histoire se transforme presque en jeu: à partir du moment où la famille part à la recherche de Zouki, le challenge du petit lecteur est de le retrouver dans les illustrations (puisque non, il n’a pas disparu, il s’est juste caché dans le sac de la grand-mère, mais chuuut). Ca amuse beaucoup les enfants.

Le livre peut être abordé de deux manières: soit en lecture accompagnée à partir de 4-5 ans, soit en lecture seul, mais pas avant la fin du CP voire le CE1, car même si les textes sont courts, les mots ne sont pas toujours simples à déchiffrer pour une première lecture, et l’ensemble est un peu long.

Le choix des illustrations en bichromie, noir et rouge, est également un parti-pris moderne et graphique. C’est très réussi. Les visages sont expressifs et espiègles, y compris celui du chat, qui a souvent l’air plus déboussolé que sournois.
Le choix du petit format est top aussi: avec sa couverture cartonnée et dorée au fer, il ressemble à un mignon petit carnet. C’est un bel objet.

Qui a testé?

Krakotte à 6 ans. Je lui ai lu, car comme expliqué dans le texte, il est difficile pour des premières lectures. Elle a adoré l’histoire.

Les images

La fiche

Auteure:
Lil Chase

Illustrateur:
Thomas Docherty

Editeur: Père Castor

Prix: 10,50 euros

Points forts

Graphisme 100%
Histoire 100%
Pédagogie 90%
Ludique 100%