Zombies zarbis Tome 2: Rien ne va plus!

A partir de 9 ans • Quand on avait quitté Romain, à la fin du tome 1, il promettait à la troupe des Zombies zarbis de les aider. Pourquoi donc ? Petit retour en arrière. Le soir d’Halloween, Romain percute Léo à vélo sur la route, entre l’ancien et le nouveau cimetière. Quelle frousse ! Cette petite fille était super bien déguisée ! Trop bien même… Romain enquête, espionne, et se rend compte qu’un groupe de zombies habite le vieux cimetière, derrière la chapelle, et qu’ils sortent toutes les nuits de leurs tombes.
Mais voilà, le maire du village a confié à un promoteur le soin de construire un supermarché sur l’emplacement du vieux cimetière. Après avoir valeureusement repoussé les machines de démolition, les zombies zarbis vont devoir faire face à l’entêtement des deux adultes.

Romain, petit garçon responsable

On retrouve donc la fameuse troupe, toujours aussi drôle : Léo perd toujours un œil quand elle est émue, Clodomir, baron de la Morvonnais, se croit toujours meilleur chevalier qu’il n’est, Ramnulf perd toujours autant la tête, et marche toujours autant sur sa barbe… Bref, rien n’a changé de ce côté là. Les zombies avaient bien pensé fuir, ils voulaient voir la mer, mais ils ont appris à la fin du tome 1 (je ne vous avais pas tout raconté) qu’ils doivent leur survie à un sort au rayon d’action limité. Ils ne doivent donc pas trop s’éloigner de la chapelle.

D’où l’importance du rôle de Romain. Il va s’investir pour trouver des solutions, mentant à sa mère, son père (Monsieur le maire, divorcé de sa mère, ce qui n’arrange rien), faisant le mur la nuit, mais se montrant aussi super débrouillard. Sa mère, d’abord furibonde (et inquiète) que son enfant sorte la nuit en cachette, finira par deviner une partie de son combat et se rendre compte qu’il est quand même très responsable pour son âge.

Ce tome 2 est plus focalisé sur les péripéties de Romain donc, mais aussi du promoteur immobilier, qui ne recule devant rien pour voir son projet aboutir. Les événements un peu « surnaturels » se succèdent. C’est assez drôle d’imaginer les barbouzes du promoteur déguerpir, effrayées par la vision des zombies.

Cette suite, tout en action donc, se lit au moins aussi vite que le premier volet. On y retrouve 2-3 clins d’oeil historiques et des gags dont nos zombies zarbis ont le secret. Il se termine sur un drame (chuut, mais on a hâte de voir ce qui va se passer) et une situation d’urgence, Leo et son ami Marcel s’étant éloignés trop longtemps de la chapelle… Là aussi, comment Romain va-t-il s’en sortir ? Va-t-il devoir tout expliquer à sa mère ? Suspense…

Qui a testé?

La cousine S. à 10 ans. Ravie de retrouver toute la petite équipe, elle a dévoré ce tome 2. Et… elle attend le 3!

Les images

La fiche

Auteures:
Marie Pavlenko et Carole Trébor

Illustrateur:
Marc Lizano

Editeur: Flammarion Jeunesse

Prix: 10 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 100%
Pédagogie 80%
Ludique 100%