Plants vs Zombies Tome 9: Le plus grand cirque d’outre-tombe

A partir de 10 ans • Un cirque arrive en ville. Jusqu’ici tout va bien, sauf que Tom décide de s’y engager (même si Patty tente de l’en dissuader). Zomboss, le chef des zombies, toujours sur les bons coups, réalise que les humains adorent aller au cirque. Il suffit donc de monter un cirque pour les attirer vers « leur délicieuse perte » (dixit Zomboss), à savoir: manger leur cervelle! Mais quel nouveau plan génial!
Après avoir fait appel à ses anciens compagnons de théâtre, « Les fous du ciboulot », pour tenter de crédibiliser son spectacle, et annexé des terrains pour ses chapiteaux, les recrutements commencent… et les affiches de personnes portées disparues commencent à fleurir sur les murs de la ville.
Ca intrigue notre petit binôme, qui décide de mener l’enquête en s’infiltrant parmi le staff du cirque, pour le plus grand bonheur de Tom. Evidemment, ça ne va pas fonctionner, il faudra élaborer d’autres plans pour tenter de sauver la population de Voisinville. Ca va notamment passer par une guerre des cirques: le vrai vs celui de Zomboss.

Dans le même temps, Gumbot, un robot distributeur de chewing-gum, tente de venir en aide aux plantes qui ont été expropriées par le chef des zombies pour placer ses chapiteaux. (Je n’arrive pas à croire que je viens de taper cette phrase…)

Cervelle?

Si le résumé de cette BD devait tenir en deux mots, ça serait: n’importe quoi.
C’est tellement loufoque, décousu, barré, que ça finit par être effectivement drôle. Pas convaincue au départ, je dois avouer que me suis laissée embarquer par cet humour absurde et décalé. Malgré tout, il y a une intrigue, légère certes, mais une intrigue tout de même. Même si on n’est pas vraiment certain de l’identité du vainqueur…

Les personnages sont presque tous délicieusement débiles et les situations improbables. L’ensemble fait parfois franchement penser à l’univers du film « Mars Attacks! », réalisé par Tim Burton.
Même le sytème narratif est décousu: on passe d’une scène à une autre avec des cartouches énigmatiques et flous dignes des BD à l’ancienne, comme des « pendant ce temps là… », « ailleurs », « peu après », ou « autre part ». On a l’impression de lire une partie de Kamoulox en permanence.
C’est le neuvième tome de cette adaptation du célèbre jeu vidéo du même nom. La franchise semble être un succès auprès des lecteurs autant que des gamers.

Qui a testé?

Moi. J’ai mis du temps à rentrer dans le délire de cette BD mais je dois avouer que pour un jeune public, ce niveau d’absurdité force le respect et devient très drôle.

Les images

La fiche

Auteur: Paul Tobin

Illustrateur: Jacob Chabot

Editeur: Edition Jungle

Prix: 11,95 euros

Points forts

Graphisme 90%
Histoire 80%
Pédagogie 50%
Ludique 100%